La remontée capillaire figure parmi les sources majeures des problèmes d’humidité dans les logements. Même si beaucoup de personnes ne s’en soucient guère, l’impact se fait sentir non seulement sur le bâtiment, mais également sur le confort des occupants. Il reste ainsi urgent de prendre en main la situation et trouver de bonnes solutions. Cet article détaille les mesures pratiques et efficaces endiguant ce phénomène. Mais pour mieux comprendre nos idées, il importe de vous fournir une définition complète de remontée capillaire.

Qu’est-ce qu’on entend par remontées capillaires ?

Aussi connue sous le terme de remontée d’humidité par capillarité, la remontée capillaire désigne un problème d’humidité fréquent dans l’habitation. Elle indique la migration ou le mouvement du liquide dans le soubassement du mur intérieur.

D’une manière générale, elle s’applique aux vieilles maisons, mais n’empêche qu’elle touche aussi les constructions modernes. De plus en plus de demeures sont édifiées sur des endroits qui présentent une concentration d’eau dans le sous-sol. Y compris dans les villes, on rencontre de nombreux logements bâtis près de fleuves ou rivières. Dans ce cas de figure, il reste tout à fait logique de repérer un flux important d’eau en surface. Quand les fondations entrent en contact avec la terre, l’eau contenue dans le sol va remonter par capillarité dans les parois.

Il faut bien reconnaître que cette situation est à la fois normale et naturelle. Pourtant, si vous ne réagissez pas, cela peut causer de sérieux problèmes au niveau de la zone inférieure du mur jusqu’à l’éclatement des parements, l’apparition d’auréoles ou la dégradation du crépi.

Il n’est pas difficile d’identifier les remontées capillaires. Les signes peuvent être variés d’une région à une autre. En général, on localise leur présence avec les traces d’humidité excessive au pied du mur. Ses matériaux de construction se détériorent. Les briques et pierres s’éclatent. Les structures en bois pourrissent.

Ce n’est pas tout, les mousses se développent progressivement. Les champignons et les moisissures apparaissent. Le salpêtre se forme et contamine de nombreuses parties du bâtiment.

Afin de ne pas en arriver là, il reste impératif de savoir les facteurs qui provoquent les remontées capillaires. On vous invite donc à découvrir le passage suivant vous apportant plus d’informations importantes sur ce sujet.

Quelles sont les causes des remontées capillaires ?

Aussi connue sous le terme de remontée d’humidité par capillarité, la remontée capillaire désigne un problème d’humidité fréquent dans l’habitation. Elle indique la migration ou le mouvement du liquide dans le soubassement du mur intérieur.

D’une manière générale, elle s’applique aux vieilles maisons, mais n’empêche qu’elle touche aussi les constructions modernes. De plus en plus de demeures sont édifiées sur des endroits qui présentent une concentration d’eau dans le sous-sol. Y compris dans les villes, on rencontre de nombreux logements bâtis près de fleuves ou rivières. Dans ce cas de figure, il reste tout à fait logique de repérer un flux important d’eau en surface. Quand les fondations entrent en contact avec la terre, l’eau contenue dans le sol va remonter par capillarité dans les parois.

Il faut bien reconnaître que cette situation est à la fois normale et naturelle. Pourtant, si vous ne réagissez pas, cela peut causer de sérieux problèmes au niveau de la zone inférieure du mur jusqu’à l’éclatement des parements, l’apparition d’auréoles ou la dégradation du crépi.

Il n’est pas difficile d’identifier les remontées capillaires. Les signes peuvent être variés d’une région à une autre. En général, on localise leur présence avec les traces d’humidité excessive au pied du mur. Ses matériaux de construction se détériorent. Les briques et pierres s’éclatent. Les structures en bois pourrissent.

Ce n’est pas tout, les mousses se développent progressivement. Les champignons et les moisissures apparaissent. Le salpêtre se forme et contamine de nombreuses parties du bâtiment.

Afin de ne pas en arriver là, il reste impératif de savoir les facteurs qui provoquent les remontées capillaires. On vous invite donc à découvrir le passage suivant vous apportant plus d’informations importantes sur ce sujet.

Origine des remontées capillaires sur les constructions anciennes

Si ces maisons ne sont pas disparues depuis longtemps, c’est parce qu’elles reçoivent un traitement spécifique afin de tolérer l’humidité. Même si elles sont conçues sans barrière étanche, elles sont bâties avec du support en pierre dense comme le granit, gneiss ou schiste. Les anciens refusent d’utiliser les matériaux poreux comme la brique, le bois, ou le calcaire. Ils savent très bien qu’ils favorisent l’humidité ascensionnelle.

Quant aux caves, ils installent des soupiraux pour une meilleure ventilation. Les enduits et mortiers de jointoiement permettent de supprimer les problèmes d’humidité. Outre cela, les bâtisses anciennes se diffèrent par la présence des assécheurs en poterie se trouvant au pied du mur extérieur. En dépit de toutes ces mesures, elles sont tout de même sujettes aux remontées capillaires.

Cette situation provient le plus souvent des travaux de rénovation inopportuns et de développement urbain. Du fait de ce dernier à titre d’illustration, les fossés de drainage sont supprimés et cela accentue la rétention d’eau des lieux. Il ne faut pas oublier le passage répété de voitures près des vieux bâtiments qui occasionne des vibrations, ce qui entraine des fissures et tassements.

Quant aux projets de réhabilitation, on remarque le recours aux produits dits fermés qui emprisonnent l’eau dans les parois par exemple les revêtements plastiques, enduits composés de ciment, isolants synthétiques et bien plus encore.

Facteurs des remontées capillaires dans les bâtiments modernes

Pour éviter ce souci d’humidité, il existe une norme intitulée NF P 10 202. Cela a pour objectif de conjurer le risque de remontée d’eau par capillarité. Malgré cette réglementation stricte, il y a toujours de l’inexécution à cause des mauvaises méthodes constructives.

On remarque dans la ville certains habitats qui sont élevés sur une zone inondable ou sur un terrain marécageux. D’autres bâtiments se trouvent à proximité d’une nappe phréatique alimentant des puits ou sources. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que la fondation soit sujette aux problèmes d’humidité fréquents. Même si les occupants essaient de les gérer au maximum, les remontées capillaires peuvent survenir du jour au lendemain.

Outre ces détails, les matériaux utilisés dans les constructions modernes semblent parfois inappropriés. Au cours des travaux, certains n’accordent pas de l’importance sur l’étanchéité des fondations. Ils ont en plus choisi le mauvais système de drainage. En raison de toutes ces négligences, l’humidité ascensionnelle devient un désagrément répétitif. Fort heureusement, à tout problème correspond une solution. Trouvez quelques conseils cruciaux vous aidant à stopper les remontées capillaires.

Comment traiter les remontées capillaires ?

À l’avancée de la technologie, on découvre un fort nombre de techniques afin de combattre les remontées capillaires. Pourtant, il n’y a rien de plus sûr que de demander conseil auprès d’un professionnel.

Il est le seul capable de vous orienter vers le traitement le plus adapté à votre cas. De par ses compétences, il saura comment le mettre en œuvre afin de résoudre durablement le problème. De plus, il est important de préciser que certaines méthodes peuvent devenir dangereuses pour votre logement, si elles s’avèrent inadaptées. De ce fait, le passage par un expert s’impose ! Voyons maintenant les procédés les plus pratiqués pour régler les remontées capillaires.

La barrière étanche

Il s’agit de la solution la plus répandue et la plus appliquée afin de mettre au point une coupure de capillarité. Ce procédé consiste à effectuer des perçages aux parties basses du mur en y injectant un produit spécifique.

Dans la majorité des cas, les professionnels utilisent la résine hydrophobe qui durcit au moyen de la polymérisation. Cela établira par la suite une barrière étanche dans la maçonnerie. Cette opération peut s’avérer efficace afin de régler les remontées capillaires à long terme. D’après les sources sûres, son effet peut durer jusqu’à une dizaine d’années selon la précision de l’injection et la qualité de la substance.

Le traitement par assèchement

On distingue deux techniques par assèchement. Mais comme évoqué ci-haut, il est préférable de confier le choix au spécialiste évitant de commettre un impair.

Le procédé par électro-osmose se trouve être plus complexe. Il a pour but de repousser l’humidité vers la terre par le biais d’un système d’électrodes posé dans la zone non enfouie de la maçonnerie. Il faut bien admettre que son efficacité reste limitée. La méthode ne fonctionne que dans les deux mois et concerne seulement les petits problèmes d’eau.

L’autre traitement est l’assèchement électronique. Celui-ci sert d’un boîtier générateur pour se débarrasser de l’humidité. Tout comme le premier, il utilise la technique d’électro-osmose en évacuant la remontée d’eau par capillarité, mais en intervenant à distance.

La technique par gravité

Afin de la mener à bien, il faut commencer par percer des trous sur le support. Faites-les incliner vers le bas. Utilisez des godets pour placer le produit imperméabilisant. Servez-vous d’entonnoir pour le verser dans le mur. Étudiez la dose selon l’épaisseur de la paroi. Au cours de l’application, il est vivement recommandé de porter des équipements de protection comme des vêtements enveloppants et gants spéciaux. La substance est corrosive et elle peut également attaquer les métaux. Pour voir les résultats, vous devez attendre plusieurs jours. De nombreuses personnes confirment l’efficacité du traitement.

Le siphon atmosphérique

Ce système quant à lui consiste à mettre en place des tubes drainants dans la partie basse du support concerné. Ces dispositifs sont connectés à un drainage périphérique. À l’instar d’autres solutions précédemment mentionnées, l’installation du siphon requiert l’intervention d’un professionnel. Sinon, vous risquez d’endommager la structure de votre maison. Beaucoup témoignent le rendement de ce procédé afin d’endiguer les problèmes de remontées capillaires. Toutefois, il faut avouer qu’il exerce un impact négatif sur les performances énergétiques du fait des ponts thermiques.

La membrane d’étanchéité

Si les procédés précédents ne vous fournissent pas de résultats satisfaisants, vous pouvez très bien essayer cette option. Elle ne risque pas de vous décevoir puisqu’elle est à la fois puissante et facile à pratiquer. Il s’agit d’installer une membrane spéciale soit en caoutchouc soit en polyéthylène ou en bitume. Soyez vigilant de choisir le bon matériau, car cela influera sur l’étanchéité du support.

Pour procéder à sa pose, il faut décaisser le mur. Mais vous devez simultanément conserver plus d’espace simplifiant la ventilation. Afin d’y arriver, l’opération demande l’expertise d’un professionnel. Autrement, vous mettrez en danger les fondations du bâtiment.

Autres conseils à retenir

Bien que vous ayez déjà appliqué l’une des méthodes préalablement évoquées, quelques mesures doivent être prises en compte. Observez vos murs et s’ils sont recouverts des produits imperméables comme des enduits ciments, il vaut mieux les retirer à temps. Vous pouvez les remplacer par des matériaux perméables à la vapeur.

Puis, pensez à vérifier l’état de vos gouttières. Si elles sont mal entretenues, les eaux de pluie vont s’accumuler dans les parties inférieures de vos murs et cela favorise sans doute les remontées capillaires. Il est préconisé d’en prendre soin ou ajouter un nouveau chéneau évitant tout désagrément à l’avenir.

Pour terminer, tâchez d’améliorer l’évaporation des sols. Les dalles en ciment ne font que bloquer l’humidité. À cet effet, cette dernière s’échappera en remontant dans les maçonneries. N’hésitez pas donc à les remplacer ou les casser. Si vous choisissez la première option, utilisez uniquement des matériaux perméables comme le béton de chaux.

Définition Remontées Capillaires

Nous sommes là pour vous aider à résoudre vos problèmes d’humidité et à assainir votre habitat.