Lorsque votre pièce d’habitation est mal ventilée et de temps en temps mouillée, les dépôts blanchâtres se forment progressivement sans que vous vous en rendiez compte. Si vous ne vous en souciez guère, sachez que ce problème d’humidité a sans doute des répercussions sur votre santé. Le salpêtre en fait partie et il est considéré comme un produit nocif aux individus exposés. Pour mieux éclaircir le sujet, il convient d’abord de vous apporter sa définition détaillée.

Ce qu’on entend exactement par salpêtre

Au sens propre du terme, le salpêtre se définit comme le sel de pierre. Il s’agit d’un mélange de nitrate de potassium composé de sels minéraux que renferment les eaux souterraines. Il se forme peu à peu quand il entre en contact avec des murs. Il est caractérisé par une efflorescence facilement repérable sur les bétons, parpaings, briques et d’autres matières.

Le salpêtre est créé à partir d’une composition chimique entre les éléments de construction et les sels minéraux. Lorsque les bactéries dans les eaux souterraines entrent en rapport avec le carbonate de potassium présent dans les murs, cela donne naissance au salpêtre.

Ce dernier était dans le passé utilisé dans la production de la poudre à canon. Au fil du temps, les spécialistes aperçoivent que son existence nuit à l’aspect esthétique des façades, mais surtout dégrade les murs. Pire encore, ce phénomène devient un danger pour la santé des propriétaires. Ce n’est pas tout, il n’est pas facile de s’en débarrasser une fois qu’il est apparu. Pour ne pas en arriver là, il importe de savoir son origine afin de le prévenir.

Les principales causes du salpêtre

Même si certains n’accordent pas trop d’importance sur ce problème d’humidité, il est à rappeler que cela occasionne pas mal de dégâts. Il reste primordial de définir l’origine avant de choisir le traitement adapté. Si vous songez à en venir à bout alors que vous ne parvenez pas à identifier sa cause, le salpêtre ne cesse de refaire surface du jour au lendemain.

Sa formation résulte généralement de l’existence de remontées capillaires. Quand l’eau entre dans les maçonneries, elle est remplie de sels minéraux. Ces derniers s’incrustent dans les murs lorsque ceux-ci sèchent. Ils créent par la suite des taches blanchâtres et grises connues sous le terme de salpêtre.

Son apparition provient également d’une aération insuffisante. Cela a surtout rapport aux salles de bain ou aux pièces avec une importante utilisation d’eau. Lorsque l’humidité stagne, le risque des dépôts de nitrate de potassium est fortement élevé.
La mauvaise hygiène et le manque de traitement de bois font aussi partie des causes du salpêtre. Il en va de même pour la pression hydrostatique. Quoi qu’il en soit, l’essentiel est de savoir localiser à temps sa présence vous permettant de prendre une décision au bon moment.

Les signes pour reconnaître le salpêtre

Dans la majorité des cas, il est fréquent de le retrouver dans la cuisine, la salle de bains ou d’autres pièces humides. De même, vous le repérez au rez-de-chaussée ou dans les zones basses des murs intérieurs.

Il s’avère facilement identifiable sous forme de traces blanchâtres. Lorsqu’on l’examine de près, il ressemble à de fins cristaux qui contaminent chaque chambre d’une maison. Quand il s’accumule, il forme des plaques à la fois épaisses et dures. À ce stade, vous en débarrasser n’est pas du tout une mince affaire.

Outre le dépôt blanchâtre, l’effritement ou le craquement de la peinture, le décollage du papier peint, la dégradation des cloisons et la décomposition du plâtre sont des signes très visibles de la présence du salpêtre. Que cela soit du parpaing, du béton ou de la brique, un fort nombre de matériaux y sont vulnérables. Il est vivement conseillé de ne pas prendre à la légère cette situation évitant d’empirer les choses.

Les effets du salpêtre pour la santé

Contrairement à ce que la plupart pensent, le salpêtre a bel et bien des conséquences néfastes pour la santé. Sa présence constitue un signe affirmant la teneur d’humidité plus élevée dans la pièce. Il est à préciser que cette condition s’avère défavorable aux individus à la santé fragile comme les sujets âgés et les enfants.

Ses effets sur ces derniers se font ressentir sur une longue durée. Si dès le plus jeune âge, les petits vivent dans une atmosphère humide, ils sont exposés à une maladie chronique lorsqu’ils deviennent adultes. Pour les gens victimes d’insuffisance respiratoire, le salpêtre risque d’aggraver leur état. Il peut empirer les problèmes d’asthme, de rhinite, de bronchite et bien d’autres pathologies.

Nombreux sont également allergies au nitrate de potassium surtout s’il est accompagné de champignons et de moisissures. Cette intolérance présente des symptômes différents tels que l’urticaire, l’eczéma, l’irritation de la gorge ou des yeux.
Ses conséquences se trouvent être plus graves en cas d’ingestion accidentelle. Cela peut provoquer des troubles digestifs comme des vomissements, nausées ou gastroentérites. Certaines personnes souffrent des maux de tête ou douleurs articulaires. D’autres présentent des problèmes cardiaques ou un dysfonctionnement de la thyroïde.

Malheureusement, le salpêtre n’est pas uniquement mauvais pour la santé. Il fragilise également l’infrastructure du bâtiment en s’attaquant aux matériaux de construction.

Les dangers du salpêtre sur l’habitation

Même si le problème n’apparait pas immédiatement, sachez que les sels minéraux contenus dans le nitrate de potassium détériorent petit à petit les maçonneries. À noter que cet élément n’épargne aucune matière. Avec le temps, il affaiblit toute la fondation de votre habitation.

Le sel de pierre constitue l’une des principales sources de décollement des revêtements muraux, des enduits ou encore des peintures. Il déstabilise le crépi et abîme les plâtres en intérieur. De par cette nuisance, votre papier peint cloque ou se retire. Les murs gondolent et le bois s’assombrit derrière le lambris. Quand le dépôt blanchâtre est important, il peut entraîner un trouble des installations électriques. Il accélère également la pulvérulence des pierres. Le salpêtre cause des dégâts considérables, mais ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Si vous envisagez de vendre votre maison, il est urgent de résoudre ce problème d’humidité. Sans parler de la fragilisation de l’infrastructure, ce dernier génère un souci esthétique majeur. Vous ne pouvez pas le camoufler facilement. En ce sens, cela fait significativement baisser la valeur de votre bien.

Il n’y a rien de mieux que de prévenir le salpêtre. Il reste tout à fait envisageable de prendre soin de vos maçonneries afin d’éviter ce genre de souci.

Conseils pour prévenir le salpêtre

Si vous ne trouvez aucune trace blanchâtre dans votre maison, n’hésitez pas à appliquer les mesures préventives empêchant l’apparition du salpêtre. La première chose à faire est de lutter contre l’humidité. À souligner que cette dernière s’avère sa principale origine.

Pour y parvenir, utilisez un matériel adéquat dans le but de déterminer le niveau d’hygrométrie de chaque pièce de votre maison. Si le résultat est inquiétant, vous devez installer un déshumidificateur électrique. Vous le choisissez en fonction du débit d’air de l’instrument et du volume de la salle. De toute manière, cette décision reste capitale pendant les saisons froides. Le climat favorise le déclenchement des remontées capillaires.

Au cours de la construction, vous pouvez anticiper le salpêtre en installant un élément imperméable entre le soubassement et le mur d’élévation. Il est préconisé de choisir des drains encastrés soit en matière synthétique soit en terre cuite. Cela permet de freiner les problèmes d’humidité ascensionnelle.

La pose d’un système de drainage des abords du logement figure aussi parmi les traitements préventifs efficaces, mais faciles à adopter. Cette solution nécessite un entretien régulier comme le nettoyage et le contrôle des réseaux. À souligner que la prolifération des racines fait souvent obturer ce dispositif. Il est alors conseillé de l’envelopper d’un film géotextile.

Pensez également à appliquer le produit hydrofuge. En de multiples couches, il sert à protéger de l’infiltration d’eau. Cette solution fonctionne parfaitement aux murs intérieurs comme extérieurs. Elle convient aussi aux surfaces horizontales comme aux toitures. Elle constitue une idée intéressante pour faire respirer les revêtements. De même, elle permet à l’eau de ruisseler sans former de film.

Dernier traitement, mais non des moindres, la pose d’une ventilation permanente dans vos pièces d’habitation représente une autre mesure à ne pas négliger. Cela évite l’excès d’humidité donc empêche l’apparition du salpêtre.

Dans tous les cas, restez toujours vigilant et surveillez de près chaque recoin de la maison. N’hésitez pas à intervenir à la moindre anomalie. Faites en sorte que l’eau ne stagne pas y compris dans les pièces d’eau. Si vous agissez trop tard et le salpêtre est déjà présent, voici les nouvelles mesures à prendre :

Les solutions pour s’en débarrasser

Afin de lutter contre le sel de pierre, vous devez agir en traitant le problème à la source. Il reste impératif d’arrêter la propagation de l’eau dans les murs. Sans une solution anti-salpêtre puissante, elle ne cesse de réapparaître. Pour la mener à bien, seul un professionnel est capable d’effectuer un diagnostic.

Parmi les solutions les plus pratiquées, il choisit le plus souvent entre la méthode par injection et celle par dispositif électromagnétique.

Cette première solution vise à boucher les zones poreuses en injectant des silicates, de la résine époxy ou de l’hydrofuge de masse sous pression. Le produit durcit et forme une barrière étanche servant à bloquer les remontées capillaires.Certains foyers n’apprécient pas l’option avec les substances chimiques. Pour répondre à leurs attentes, le spécialiste utilise un mélange écologique et naturel. Il est généralement composé d’huile de lin et essence de térébenthine. Tout comme la technique précédente, il peut s’avérer efficace contre l’humidité.

Parlons maintenant du deuxième traitement. Celui-ci a le but d’assécher les maçonneries en servant du dispositif électromagnétique. Ce dernier se décline en de nombreux modèles sur le marché. Rien n’est plus sûr que de confier le choix à un professionnel. Il saura opter pour le bon exemplaire et en faire usage dans les règles de l’art.

Ces deux solutions sont considérées comme des traitements de fonds. Mais il est aussi possible d’agir directement sur la surface. Le produit permet d’endiguer superficiellement les soucis d’humidité. Composé généralement de tétraméthylsilane de potassium, il s’applique au mur à l’aide d’un pulvérisateur, une brosse ou un rouleau. Il se montre efficient afin de boucher la porosité de maçonneries et neutraliser le nitrate de potassium. Une fois la pose finie, vous travaillez uniquement les surfaces avec des enduits spéciaux. Pendant que vous intervenez, tâchez de protéger la zone de travail avec un film imperméable. Ce dernier empêche l’apparition des marques tenaces.

Le salpêtre est-il dangereux pour la santé ?

Nous sommes là pour vous aider à résoudre vos problèmes d’humidité et à assainir votre habitat.