Salpêtre sur les murs: les causes, les risques et les traitements

Des taches blanches apparaissent sur vos murs, et elles reviennent malgré les nettoyages réguliers ? Votre logement subit peut-être l’assaut du salpêtre. Ce phénomène n’est pas rare lorsque l’humidité est trop importante. Au-delà de l’aspect inesthétique que ces sels minéraux apportent au domicile, ce sont surtout les dégâts qu’ils causent aux matériaux qui posent problème. D’autant plus que l’exposition au salpêtre a également des conséquences sur la santé humaine. Alors, qu’est-ce précisément que le salpêtre ? Quels sont ses risques ? Et comment le traiter ? Nos experts vous expliquent.

Vous êtes face à un problème d’humidité que vous avez du mal à identifier et avez besoin de l’avis d’un expert ? Faites un diagnostic humidité !

Qu’est-ce que le salpêtre ?

Le salpêtre, appelé également sel de pierre ou nitrate de potassium, provient des sels minéraux présents dans les eaux souterraines. Si les murs d’un bâtiment sont directement en contact avec la terre, et que l’étanchéité des fondations est mauvaise, l’eau contenue dans le sol va remonter par capillarité dans les murs. Le salpêtre, privé d’humidité sous la terre, migre alors, et se dépose à la surface des murs pour aller chercher l’humidité de l’air ambiant.

Ce phénomène est généralement dû à des remontées capillaires, mais il peut aussi apparaître suite à une infiltration d’eau de pluie, une fuite, ou un problème de condensation. Plus le taux d’humidité du logement sera important, plus sa prolifération sera rapide.

Bien souvent, on confond le salpêtre et la moisissure. Le premier se caractérise par l’apparition de taches blanchâtres ou grises au bas des murs, qui réapparaissent toujours après lavage.

Quels sont les dégâts du salpêtre dans un logement ?

Véritable fléau, le salpêtre peut causer des dégâts importants sur la surface visible des murs :

  • Traces blanches ou grises ;

  • Dépôt de sels, qui peut prendre l’apparence de petits cristaux ;

  • Craquement des peintures ;

  • Décollement des enduits hydrauliques, papiers-peints et autres revêtements muraux ;

  • Dégradation de la pierre, qui finit par devenir de la poudre ;

  • Pourriture du bois.

S’il est visible à l’œil nu sur certaines parties des habitations, il se multiplie aussi à l’intérieur des murs et matériaux. Si le problème n’est pas traité rapidement, la prolifération peut aller très vite et rendre un logement insalubre et inhabitable.

Quels dangers pour la santé ?

Une exposition plus ou moins prolongée au salpêtre peut causer des troubles de la santé. Pris à temps, cela peut être simplement gênant, mais à plus long terme, les conséquences peuvent être graves.

Allergies et maladies respiratoires

Les nitrates de potassium créent des allergies et problèmes respiratoires importants. En présence de salpêtre, et encore plus si l’environnement est très humide, les symptômes se font très vite ressentir :

  • Eczéma,

  • Urticaire,

  • Asthme,

  • Rhinite,

  • Bronchite.

Le risque de développer ce type de pathologies est plus grand pour les personnes fragiles, comme les personnes âgées, ou celles ayant des antécédents d’allergies, ou de maladies respiratoires. Chez les enfants en bas âge, les symptômes peuvent mettre plus de temps à se dévoiler, mais le risque de développer une pathologie chronique à l’âge adulte est alors multiplié par 3.5.

Des problèmes de santé sévères

Si les allergies et maladies respiratoires sont les symptômes les plus fréquents d’une exposition au salpêtre, le risque de pathologies plus graves encore est certain. Ainsi, d’autres troubles de la santé peuvent se manifester en présence des nitrates de potassium :

  • Troubles digestifs,

  • Problèmes cardiaques,

  • Maux de tête,

  • Faiblesses musculaires,

  • Vertiges…

Dans les cas extrêmes d’une exposition au salpêtre pendant de nombreuses années, des maladies chroniques comme l’anémie, les troubles de la thyroïde, ou l’inflammation des reins peuvent se manifester.

Comment se débarrasser du salpêtre ?

Dès que vous constatez l’apparition de salpêtre sur un mur, il est essentiel d’agir au plus vite pour éviter la prolifération. Le but premier n’est pas d’agir sur les sels minéraux en eux-mêmes, mais plutôt sur la cause de leur apparition. Faire appel à un professionnel est ici essentiel, car il pourra établir un diagnostic humidité, et procéder à un assèchement efficace des murs. Sans cette étape cruciale, l’humidité continuera de gagner du terrain, et le salpêtre réapparaîtra systématiquement.

Une fois que le problème de capillarité est réglé, il faut éliminer les nitrates de potassium avec un traitement anti-salpêtre. Pour cette étape, il existe deux procédés :

  • Le convertisseur et neutraliseur de sels hygroscopiques : ce produit chimique permet de transformer les sels solubles en sels insolubles. De cette manière, les nitrates sont fixés et ne peuvent plus migrer. La prolifération est ainsi stoppée. La réaction chimique obtenue permet aussi aux sels de ne plus absorber l’humidité.

  • Le fixateur de sels hygroscopiques : ce traitement crée une barrière physique contre le salpêtre. Il ne peut alors plus s’étendre. Applicable à la brosse, ce produit adhère sur les murs, même humides. Il est intéressant lorsqu’on ne peut pas attendre plusieurs mois que les murs soient totalement asséchés.

Le salpêtre s’insinue dans les fondations d’un logement, et les premiers signes ne sont pas toujours détectés rapidement. Pourtant, dès les premières apparitions, il est essentiel d’agir vite afin d’endiguer la migration du nitrate de potassium. N’hésitez pas à faire confiance en l’expertise des professionnels de Murétanche pour un diagnostic et un traitement adapté.